Quels sont les différents moyens de transport disponibles au Vietnam ?

Le Vietnam se découvre à travers ses villes et ses villages. De ce fait, vous aurez besoin d’un moyen de transport pour les relier. Cela vous évitera de perdre du temps dans vos visites. Au Vietnam, vous n’êtes pas obligé de payer tous vos billets à l’avance. Votre hôtel peut s’en charger pour vous. Différents moyens de transport s’offrent à vous. Le choix vous appartient en fonction de votre budget et à l’endroit où vous désirez vous rendre.

Le cyclo-pousse

Si vous êtes à la recherche d’un moyen de transport écologique, le cyclo-pousse répondra parfaitement à besoin. Cependant, si vous êtes de nature pressée, celui-ci n’est pas indiqué pour vous. Ce moyen de transport est très lent. Il est recommandé pour se déplacer en ville.

La moto-taxi

Ce moyen de transport commence à prendre la place des cyclo-pousses. La moto taxi est beaucoup plus rapide que le cyclo-pousse. Il vous épargne les gros embouteillages qui envahissent parfois certaines villes du pays. Demandez un casque à votre conducteur, c’est obligatoire. Prenez également le temps de négocier le prix avant de grimper sur la moto.

Le taxi

Presque toutes les grandes villes du Vietnam disposent d’une compagnie de taxi. Ce moyen de transport est plus sécurisé et plus fiable. Il est parfait pour parcourir les grandes villes. Le prix d’un trajet est assez abordable, mais vous devrez toujours vous méfier des compteurs utilisés par le taxi, car il arrive que le chauffeur utilise un compteur trafiqué. C’est un phénomène assez courant au Vietnam, surtout à Hồ Chí Minh-Ville et à Hanoi. Le kilométrage se trouve en haut à droite, ce qui vous permet de la distance que vous avez parcourue et le prix de la course. Le prix est affiché en Dong (Dg). Généralement, le prix moyen d’une course de 500 à 1000 mètres dans les grandes villes varie autour de 10 000 à 12 000 Dg. Prix d’un kilomètre varie autour de 15 000 Dg. Selon vos besoins et les courses que vous envisagez de réaliser, vous pouvez louer le taxi à l’heure ou à la journée. Vous devez vous convenir du prix avant de monter dans le véhicule. Soyez clair sur le trajet que vous envisagez de faire. Cette formule vous permettra de rejoindre tranquillement les sites les plus reculés.

Le bus

Ce moyen de transport est sans doute le plus abordable du marché. Les grands bus comportent environ 50 places. Ils sont beaucoup plus modernes et respectent les normes internationales. Parmi les compagnies de bus privées, les plus abordables sont Mai Linh et Phương Trang.

Les minibus publics sont surtout uitle pour relier les villages. Les véhicules sont en mauvais état et peu confortables, surtout avec certains tronçons de route presque impraticable. La conduite du chauffeur n’arrangera pas également le voyage. Les arrêts sont moins fréquents, alors que beaucoup de monde l’utilisent. Si vous optez pour un bus express, celui-ci sera beaucoup plus rapide que les bus locaux et peut vous déposer là où vous voulez. Cependant, vous devez vous rendre en périphérie pour prendre votre bus. Si vous prenez un taxi pour atteindre la gare routière, vous devez ajouter le prix du taxi au prix du trajet du bus.

Les bus et minibus privés (Open Tour)

La formule Open Tour vous permet de profiter d’un bus plus privé et plus confortable. Elle est beaucoup plus chère que les formules proposées par les bus classiques. Les bus arpentent surtout les trajets touristiques et relient les plus grandes villes de Vietnam. Vous pouvez réserver votre billet pour l’ensemble de votre trajet ou en ne choisissant l’itinéraire qu’une fois sur place en gardant des dates en Open. Le tarif de ces bus est quand même assez abordable pour le confort qu’ils procurent. Vous serez en nombre restreint dans le bus. Généralement les compagnies de bus privé qui proposent la formule Open Tour travaillent avec des hôtels partenaires. À votre arrivée, si vous avez réservé dans l’un de ces hôtels, le bus pourra vous y déposer.
Pour réserver votre itinéraire, vous devez vous rendre dans une agence d’Open Tour. Vous devez acheter votre billet au minimum 24h avant votre départ. Cela permettra à l’agence de vous prendre à votre hôtel le jour J.

Le train

Le réseau ferroviaire de Vietnam a connu une réelle amélioration au fil des années. Les trains sont beaucoup plus ponctuels. La ville de Hanoi est reliée à Hồ Chí Minh-Ville par quatre trains express du nom d’express de la Réunification. De nombreux travaux de modernisations sont en cours en ce moment. Le voyage est confortable même si c’est assez lent. Il n’y a qu’une seule ligne qui fonctionne.

La location de voiture

Vous ne pouvez conduire de voiture dans le pays que vous disposez d’un permis de conduire vietnamien. Malgré le fait que vous ayez le permis international, ce n’est pas valable dans le pays, même si théoriquement, le document peut être utilisé dans le pays depuis 2015. Parmi les conditions de location, vous devez également engager un guide vietnamien pour vous accompagner. Vous devez ne garder en tête que la circulation vietnamienne n’a rien de similaire à ce que vous avez l’habitude de vivre. Cela pourra représenter un réel danger si vous y venez pour la première fois. La meilleure façon de profiter de séjour plus sereinement, pensez à louer une voiture avec chauffeur.
Vietnam dispose de nombreuses agences de location de voiture. Le prix de location est assez abordable. Pensez quand même à vérifier l’état de location de la voiture avant de signer le contrat. Ne vous fiez pas à la première agence qui vous tombe sous la main. Prenez le temps de comparer les offres qui vous seront proposées. Le prix de la location varie normalement entre 50 et 100 dollars US par jour. Ce prix peut varier selon l’agence, le kilomètre et la catégorie de la voiture.

La location de vélo et scooter

Certaines régions du Vietnam permettent de circuler en voiture tranquillement. Cela vous permettra d’explorer les Explorer en profondeur. Certains hôtels de certaines villes proposent à ses clients un vélo gratuit. Le vélo est également adapté pour visiter les régions en montagne. Le permis de conduire est reconnu dans le pays de 2005, et la location d’un scooter de plus de 50cc est désormais autorisée dans le pays. Généralement, aucun permis ne vous sera demandé, sauf si vous circulez à Phú Quốc. Néanmoins, ayez toujours sur vous votre permis de conduire Vietnamien. Cela vous épargnera de nombreux problèmes en cas d’accident. Si vous louez un scooter ou un vélo, vous devez disposer d’une assurance qui couvre la conduite de véhicule à deux roues.
Tout comme la conduite en voiture, la conduite en scooter est également assez dangereuse. L’état des routes dans certaines zones est assez déplorable et la circulation est très dense dans les rues de Vietnam. Vous devez également demander un casque à l’agence de location. Le port de casque est obligatoire. N’oubliez pas de vérifier l’état des freins, car certains n’en disposent pas. Évitez cependant de louer une moto de mois de 125cc si vous devez vous rendre à la montagne, car il faudra un moteur assez puissant pour grimper au sommet.
Si vous entamer un virage, n’oubliez pas de klaxonner, cela minimise les risques d’accident. Les conducteurs ne respectent pas leur fil et ont tendance à rouler au milieu de la route. La vitesse maximale autorisée est de 30 km/h en ville et même dans les villages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *